Next month:
janvier 2006

décembre 2005

Mais avant de finir la carte de voeux...

...
Merci pour tout !
Clients adorés, fournisseurs chouchoutés, amis, amies...
Merci pour tout ce que l'on a échangé en 2005 !

On remercie également bien 2005
pour tout ce qu'elle a oublié,
il faut qu'elle sache qu'on y reviendra pas.

...et il est grand temps pour nous de vous souhaiter
une année 2006 pleine d'amour et de passion
pour vous et vos proches,
que vos vœux les plus chers vous soient exaucés.

On vous embrasse !

L'équipe du Perroquet
Annee_damour_1


Notre carte de vœux...

Oiseau_nu
Demain, c'est Noël, nous avons fait depuis le 15 novembre peut-être une quinzaine de cartes de vœux et au soir de ce 23 décembre, celle du Perroquet bleu est toujours... en chantier ! Et quand on dit en chantier...
On connaît la chanson sur les cordonniers et leur incapacité à se chausser et bien l'histoire est aussi vraie pour les agences et studios... Les jours à venir, il faudra cogiter fort pour être à l'heure et souhaiter nos vœux en début d'année ! On est un peu tout nu là.


Trève des confiseurs

Trêve moins deux jours. Traditionnelle elle est devenue presque systématique ou obligatoire, effet 35 heures aidant. Dans deux jours, on se lâche ! Le Perroquet bleu restera ouvert mais en vitesse lente...
Cette expression vient de la « trêve de Dieu » que Saint-Louis imposa vers 1245. C'est l'église qui demandait que les guerres soient en suspend... C'est la politique qui pris le relais vers la fin du XIXe en faisant une pause en fin d'année... Nous serons là. Nous mangerons les chocolats de nos fournisseurs. Chouette.Santa_dragging_christmas_tree_hg_wht


Nouveau book en ligne

Red_parrot_reading_book_lg_nwm
In extremis sur 2005... le nouveau book est en ligne. Il devrait précéder une nouvelle plaquette semestrielle du Perroquet début janvier. Le book, premier contact entre le Perroquet et ses futurs clients, présente un ensemble de productions anciennes ou récentes.
Le book est accessible depuis le portail du site.
nb : bon d'accord, ce perroquet n'est pas bleu mais il a un book. Ce n'est pas tout à fait le même mais bon.


11 novembre 2005 : Carte de vœux à petits prix : osez !

Offrevoeux_1La carte de vœux est un exercice obligé pour bon nombre. Elle peut également être un rendez-vous important et parfois unique dans l'année de la communication de certains organismes.
Quand cette carte est une des seules opérations annuelles de communication, elle se doit de refléter l'image de l'émetteur. On en profitera également pour faire passer un message de fond. Pour les organismes qui communiquent régulièrement, la carte de vœux peut être un moment plus détendu, voire décalé. Pour permettre à chacun de faire le pas de cet outil tout à la fois inutile et fondamental, le Perroquet mutualise les impressions.
Réalisée depuis plusieurs années, cette opération recueille un bon succès auprès de nos clients. Une idée simple qui favorise la production des images, des idées et permet d'envoyer des messages chaleureux. N'hésitez pas à vous renseigner et vous inscrire. sandrine@bleu.net


08 novembre 2005 : Compétition saine

Raie_1
Encore un exemple de bonne entente sur les objectifs. Avec un client potentiel souhaitant nous mettre en compétition sur un projet, nous échangeons sur le cahier des charges. Sans doute fait-il la même chose avec les autres concurrents. Nous serons quatre. Cet échange, cette discussion, enrichit le cahier des charges et le projet. Au final, l'intérêt du client y gagne aussi. On arrive même à la conclusion naturelle que le projet à rendre est un bel exercice et qu'il mérite une rémunération, même symbolique. La somme des indemnisations viendra en moins pour le vainqueur... ce n'est pas plus cher pour le client et sa compétition est relevée d'un ou deux crans. C'est tellement simple ;-)


11 octobre 2005 : Appel d'offre encore

123gifs025_1
Un appel d'offre auquel nous avons répondu la semaine dernière était truffé d'erreurs. Le cahier des charges restait flou sur bien des points, les données étaient sources d'erreurs et d'interprétation. Tout comme nous, beaucoup de nos confrères se sont heurtés à ces imprécisions. Il est urgent que les collectivités soient plus rigoureuses dans ce domaine. Si ce cas était isolé, il n'en serait pas fait état ici... malheureusement, notre quotidien est peuplé de ce type de combats chronophages. Et pendant ce temps-là, ce n'est pas la qualité des documents édités qui est valorisée... Comme on dit, que le meilleur gagne ;-)


02 octobre 2005 : Plus de respect dans les relations donneur d'ordre - agence

Bagpiper_piping_sm_nwm_1
Le club de la presse (et de la communication ?;-) cherche à fédérer les acteurs de cette branche. Nous avons proposé en juin la création d'une commission pour travailler sur les relations agence - donneur d'ordre dans le cadre des appels d'offres et autres consultations.

Le 20 octobre, le club réunira tous les membres "communicants" pour présenter le travail des commissions. Nous souhaitons ce jour là sensibiliser le maximum de confrères et de clients à la nécessité de travailler collectivement à des règles du jeu plus claires.

Avec Thierry Leprou (un confrère), nous avons élaboré un schéma de charte sur laquelle les acteurs de la communication régionale pourraient s'engager. Le but principal de cette charte est de réguler les consultations où les agences travaillent sans filet et sans indemnité dans des concours obscurs et souvent, de fait, assez incompréhensibles dans leur fonctionnement et leur décision.

Nous militons activement pour des indemnités pour tous les concours, pour un choix de collaboration agences-clients reposant autant sur la perspicacité du client que sur sa méthode de sélection et de mise en concurrence. Notre souhait est que le travail des agences soit respecté. La relation client-agence y gagnera et l'économie aujourd'hui fragile de notre secteur aussi. Le climat est plus que morose dans nos professions, il est urgent de réagir et de cesser les méthodes qui appauvrissent nos entreprises... Il n'est en effet pas rare de constater aujourd'hui des consultations générant plus d'heures de travail cumulées de concours qui ne seront pas rémunérées que le budget acquis n'en financera... Comme dirait l'autre, ça chauffe ! À suivre...


25 novembre 2005 : Formation avec l'ESJ de Lille

Prof
Actualité de l'activité formation du Perroquet bleu, nous avons réalisé une session de quatre jours pour une équipe de professionnel via l'ESJ de Lille sur le passage de Quark Xpress à In Design (les deux logiciels phares de la mise en page). La formation a lieu à Paris et c'est une bonne occasion pour tenter de faire passer un peu de notre savoir-faire. Nous nous sommes lancés dans la maquette sur In Design il y quelques années déjà, à l'époque plus d'un confrère ou imprimeur nous ont pris pour des rêveurs. Aujourd'hui In Design affiche des croissances à trois chiffres sur ses parts de marché face à Quark Xpress... Ce que c'est bien d'être un rêveur ;-)


25 novembre 2005 : Double victoire : un savoir-faire régional !!

Turkey_dancingGrosse surprise dans le monde de la communication rouennaise (et au-delà, vers l'infini) avec la double victoire de deux institutions au Septième prix de la presse des collectivités locales organisé par l'université de Bordeaux 3 depuis 1999. Cent trente deux dossiers ont été déposés en 2005, la double victoire est la suivante : Rouen gagne avec "Rouen magazine" dans la catégorie des villes de plus de 100 000 habitants tandis que le journal du conseil général "Seine-Maritime le magazine" remporte la palme pour les journaux de régions et de départements.
Jive_turkey_dancing
Beau doublé pour une ville et un département où visiblement on sait faire les journaux... qu'on se le dise... ;-) et bravo aux équipes gagnantes. Le Perroquet bleu est heureux de pouvoir en partie s'associer à cette double victoire : d'une part nous avons réalisé pendant la saison 2004-2005 le magazine du département et si nous n'avons fait ni la maquette, ni le rubriquage, nous avons contribué à sa réussite en intégrant les volontés des auteurs dans la réalisation au fil des numéros.
D'autre part nous avons activement collaboré avec le service communication de la ville pour aboutir à la nouvelle version de Rouen magazine tant au niveau graphique qu'éditorial. On est toujours modeste mais là, il s'agit de notre comm ;-)
Rm
Smmag


20 novembre 2005 : Investir pour l'image de nos clients

Nous sommes déjà abonnés à une très bonne agence de photos libres de droit en ligne chez qui nous pouvons, à volonté, récupérer des images pour illustrer un peu tout et n'importe quoi (et le client, il aime bien l'idée du "à volonté" ;-). Nous venons de faire de même pour les images animées pour le web pour répondre au besoin de plus en plus présent d'offrir une base d'illustrations pour les newsletters et les sites que nous gérons. Tout çà pour dire que l'on est dans les startings blocks si vous aviez un besoin en tant que client. Le besoin du client, c'est une seconde nature...01
02
03
04
05


20 octobre 2005 : Première réunion pour une charte régionale donneur d'ordre - agence

Ce soir, la réunion du club de la presse et de la communication comptait une cinquantaine de personnes. Avec mon confrère Thierry Leproux, nous (Thierry + Franck Dubois, c'est moi ;-) avons présenté notre projet de commission éthique et appel d'offre pour réfléchir ensemble à la façon de faire évoluer nos méthodes de travail pour permettre :

1. d'améliorer la qualité globale de la production
2. de permettre de mieux défendre les intérêts des agences et des donneurs d'ordre
3. de se respecter les uns et les autres.

Quelques réactions dans la salle, un accueil plutôt positif et déjà des promesses de participation.
Tant mieux. Reste à transformer l'essai et réussir à composer un groupe de travail mesuré, regroupant agences et donneurs d'ordre dans un équilibre ouvert au dialogue et à la construction d'une vraie réflexion sur notre façon de travailler ensemble. Et je finis par me demander si ce ne sont pas les donneurs d'ordre qui ont le plus à gagner... :-)


19 octobre 2005 : Communication utilitaire et effets invisibles

Grammont03_1
Boucher_1
Samedi 15 octobre était inauguré le Parc Grammont pour lequel nous avions réalisé des bâches signalétiques.
Une quinzaine de bâches assez grandes étaient accrochées dans les allées du parc que quelques milliers de personnes ont parcourues. Une bonne occasion de constater l'impact direct d'un message sur le grand public.
Trois familles de bâches étaient présentées : les enfants et le parc (à partir des travaux réalisés dans les écoles du quartier), le suivi du chantier du parc et l'histoire du quartier. Si les bâches de suivi des travaux avaient un rôle très utilitaire d'information des visiteurs sur l'ampleur du chantier, les autres bâches (enfants et histoire du quartier) avaient une mission plus indirecte... En montrant des dessins d'enfants, l'adhésion des plus petits fut facilitée ; spontanément, ils touchaient les bâches et leurs dessins qu'ils retrouvaient en extérieur à proximité des jeux. En montrant l'histoire du quartier, et notamment le passé "abattoirs" que quelques-uns souhaitaient plutôt que l'on oublie, les bâches ont joué un rôle plus profond de prise de conscience des visiteurs. Un quartier oublié, un passé pas forcément glorieux, une image de violence... mais aujourd'hui un renouveau. Et cette image de bouchers fiers et démonstratifs sortie de l'histoire des années 50 a marqué les visiteurs ; en prenant le problème de front, plutôt qu'en le dissimulant, cette bâche a renforcé l'impact du parc et son rôle positif au sein de la ville.

Démonstration que la prise de risque en communication est souvent au bénéfice du client... Car la prudence du donneur d'ordre est inversement proportionnelle au discernement du public... ;-)
Tout çà pour dire : OSEZ ! ;-)


05 octobre 2005 : Un local étudiant en centre ville !

Ce mercredi soir, les étudiants de Rouen ouvraient un local en centre ville, un local à eux, cogéré avec le Crous, un lieu d'accueil et d'échanges. Nostalgie... ;-) Il y a 16 ans le Perroquet bleu était un journal étudiant diffusé à 10000 exemplaires, se battant pour la reconnaissance des étudiants et l'animation de la ville... 16 ans après, la même énergie estudiantine —mais d'autres acteurs— convainc les partenaires officiels d'ouvrir ce lieu. C'est un coup de vieux mais ça fait du bien quand même... ;-)
Le local est situé au rez-de-chaussée du Théâtre des arts, côté rue du Général Leclerc, les partenaires sont la Ville, le Crous, la Région, la Société générale et la Sméno, les mêmes, 16 ans après !!