Previous month:
novembre 2006
Next month:
janvier 2007

décembre 2006

Un perroquet en ligne

On trouve de tout sur Dailymotion....
On vous conseille le cinquième, Monty Python - Dead Parrot Sketch... Le perroquet est bleu ;-)


Une exposition au Club de la presse, un petit catalogue

Catalogue_couv_seule_4

L'idée est née au printemps dernier d'une discussion enlevée comme il sait en tenir avec Nicolas Gouesbet, auteur et illustrateur rouennais, amoureux du dessin, de la vie et de sa ville. Donc, l'idée était, comment valoriser ces ressources locales, comment valoriser l'idée du dessin dans la comm, comment donner plus de travail aux illustrateurs locaux qui en ont toujours besoin... Résultat de l'intense réflexion qui dura jusque fort tard : une expo et un petit catalogue. Nicolas s'est chargé de regrouper les illustrateurs et de préparer l'exposition, nous avons suivi pour le reste. Au final, un petit catalogue de 20 pages réalisé avec l'aimable coopération de Art offset.

Voilà les petits textes qui ouvrent le document :

15 illustrateurs rouennais s’exposent…
Défendons les talents d’ici !

Dans nos métiers de communication, il est toujours important de travailler en cohérence. Cohérence du besoin et de l’offre, cohérence du dialogue et des objectifs communs.
Parce que trop souvent, internet aidant, on cherche des compétences à distance, cherchant sur le web ce qui existe ici, nous avons souhaité valoriser les talents d’ici en matière d’illustration auprès des communicants de la région.
Nous espérons que cette opération (exposition et catalogue) pourra se renouveler auprès du grand public car si nos illustrateurs ont un discours qui peut porter nos messages à objectif, ils ont aussi un regard pertinent sur le monde qui nous entoure. Discours militant ;-) à l’intention des donneurs d’ordre en tout genre, de la défense des intérêts partagés du monde de la communication rouennaise.

Franck Dubois, Perroquet bleu

Et celui de Nicolas :

L’illustrateur est un saint

« L’art est un sacerdoce, nous disait mon inestimable professeur d’histoire de l’art. Rentrer en art, c’est comme rentrer dans les ordres, c’est 24 heures sur 24. » Ainsi ce poète qui, lorsqu’il dormait, laissait pendre à sa porte un écriteau sur lequel on pouvait lire : « Silence ! le poète travaille. »
Vœu difficile à tenir et qui se concilie cruellement avec les nécessités de la vie ; car c’est plus par besoin alimentaire que par plaisir pur, sinon par goût du défi, que l’artiste véritable accepte les quelques commandes qui lui sont parfois adressées, et qui souvent l’éloignent de la quête d’absolu à laquelle il s’était initialement destiné. Nous, qui nous étions un jour promis de ne jamais travailler, nous voici à avoir un métier : c’est un métier ingrat, mais c’est un beau métier. Défendons-le !
Jésus chassait les marchands de Jérusalem.

Nicolas Gouesbet

Télécharger le catalogue de l'exposition
en cliquant ici.